Vers une commune nouvelle à deux ?

180530_02

La phase de la consultation publique sur le projet de commune nouvelle Saint-Germain/Fourqueux/Mareil-Marly/L’Étang-La-Ville démarre à peine. Les premières réunions publiques ont lieu cette semaine à Saint-Germain, le 30 à la salle multimédia (photos), le 31 à la Soucoupe. En parallèle un questionnaire est mis en ligne. On peut regretter l’absence de forum, de véritable débat citoyen. La communication est fléchée vers les maires, sans partage. Dommage. Et les réunions publiques mettent en avant les travaux de Eneis, le cabinet en charge de l’étude. Les maires se placent en retrait. Ne voulant pas faire de la commune nouvelle un projet politique. Ce qu’elle est, bien évidemment.

On se dirige donc doucement vers une décision qui risque d’échapper aux électeurs. En novembre les 4 conseils municipaux pourraient être convoqués le même soir. Le projet de délibération envisagerait toutes les hypothèses. Fusion à 4, à 3, à 2. Les conseillers municipaux voteront sur le même texte. L’hypothèse la plus probable actuellement est un vote négatif du conseil municipal de Mareil-Marly. Le conseil municipal de L’Étang-La-Ville pourrait rejeter le projet de commune nouvelle au cas où il se ferait sans Mareil-Marly. Rejet logique car entre L’Étang-La-Ville et Fourqueux il n’y a pas de continuité urbaine et les liaisons entre les deux communes ne s’effectuent que via Mareil-Marly ou la forêt de Marly.

Au final on se dirigerait donc vers une possible fusion à deux Saint-Germain / Fourqueux, la mairie de Fourqueux devenant mairie annexe de Saint-Germain (et l’actuelle mairie annexe du Bel-Air, place des Rotondes, disparaissant). Mais il paraît encore plus difficile dans ces conditions de ne pas consulter les électeurs. Un référendum local peut parfaitement être organisé à l’automne. Dans l’idéal après le vote des conseils municipaux. Mais le calendrier serait alors très serré. Plutôt donc avant, en octobre ou début novembre. Cette étape de consultation des électeurs n’est toujours pas supportée par les maires mais des réunions publiques animées avec une forte participation pourraient peut-être les faire revenir sur leur feuille de route.
180530_01

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>