Tram 13 Express : les inquiétudes apaisées alors que les travaux vont commencer

tramtrain_260916_01

Ambiance au départ un peu électrique pour la réunion d’information sur le Tram 13 Express organisée le 26 septembre dans la salle multimédia de l’hôtel de ville de Saint-Germain-en-Laye. Les usagers du RER A excédés par les retards et les dysfonctionnements craignaient en effet que la future virgule du Tram 13 Express entre Saint-Germain Grande Ceinture et Saint-Germain RER n’aggrave encore la situation. Stéphane Beaudet, vice-président du Conseil régional chargé des transports, et les représentants du STIF, de la SNCF et de la RATP ont pu les rassurer. Le nouveau Tram 13 Express devrait transporter à partir de 2020 ou 2021 environ 21000 voyageurs/jour, 3000/heure aux heures de pointe dont 700/heure pour la virgule.

Sur ces 700 personnes, les études estiment que 90% empruntent déjà le RER à Saint-Germain qu’ils rejoignent actuellement en voiture ou en bus. Le surplus de trafic serait donc négligeable au moins dans un premier temps. La gare de terminus du tram-train sera construite entre la piscine et les voies du RER A. Un tunnel de 200 mètres de long équipé de tapis roulants permettra de rejoindre en 2’40 mn (de quai à quai) le RER par le fond de la gare. D’après les études, les voyageurs des 7 communes desservies usagers du RER A gagneront en moyenne 25 minutes/jour sur leur temps de transport.

tramtrain_260916_02

Après huit années d’étude, les travaux vont être lancés dès cet automne. D’abord des travaux préparatoires durant un an (fin 2016-2017) suivis par trois ans de travaux d’infrastructure (2018-2020) et six mois d’essais. Les coupes d’arbres vont donc commencer dans les prochaines semaines en forêt de Saint-Germain ce qui va entraîner la mise en sens unique de l’avenue Kennedy. Le coût du projet a été confirmé : 306,7 millions d’euros auxquels s’ajoutera l’achat du matériel roulant, des tram-trains Alstom Citadis Dualis, du même type que les rames actuellement en essai sur la tangentielle nord-ouest (Tram 11 Express) entre Epinay-sur-Seine et Le Bourget. Au total donc environ 350 millions d’euros si le coût « objectif » fixé en 2011 est bien respecté ce qui est loin d’être garanti.

La somme est considérable. Du même ordre que celui du Tram 11 Express mais pour un trafic voyageur escompté de moitié seulement. En fait le projet ne semble pas raisonnable par rapport aux contraintes budgétaires (notamment celles du département des Yvelines qui est cofinanceur). Mais nous n’avons plus d’autre choix que d’en profiter. A partir de fin 2020 ou plus vraisemblablement 2021 : un tram-train toutes les 10 minutes aux heures de pointe entre Saint-Cyr RER et Saint-Germain RER.

Plus tard (2024 ?) avec la mise en service de la phase 2 (branche vers Poissy RER et Achères Ville) cette cadence de 10 minutes aux heures de pointe sera maintenue – à ce stade des études selon le Stif – pour les deux terminaisons, soit 5 minutes sur le tronc commun Saint-Cyr/Saint-Germain Grande Ceinture. On peut regretter l’amplitude horaire : seulement 6h à minuit en semaine et 6h30 à 22h les dimanches et jours fériés. Mais cette restriction pourrait être levée si le trafic dépasse les prévisions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>