Saint-Germain Boucles de Seine : en l’absence quasi totale d’opposition, l’urgence de plus de démocratie locale

92 élus, dont 15 vice-présidents et 4 conseillers délégués. Un président élu le 18 janvier à l’unanimité pratiquement sans débat, sans opposant. Telle est la physionomie de la nouvelle assemblée de notre communauté d’agglomération. Vous retrouverez sur cette page la liste mise à jour de tous les élus avec mention de leurs éventuels autres mandats. Mais quel est l’équilibre politique précis de cette nouvelle assemblée dont les voix d’opposition nous ont paru bien discrètes lors du conseil d’installation du 18 janvier ?

Voici les chiffres, qui parlent d’eux-mêmes et expliquent la discrétion des opposants.

92 conseillers communautaires dont :

  • 80 conseillers municipaux issus des majorités municipales de droite
  • 6 conseillers municipaux issus des majorités municipales de gauche (Bezons 6)
  • 4 conseillers municipaux issus des oppositions municipales de droite (Saint-Germain-en-Laye 1; Bezons 2; Maisons-Laffitte 1)
  • 2 conseillers municipaux issus des oppositions municipales de gauche (Sartrouville 1; Houilles 1)

Au total, donc, une écrasante majorité de 80 voix sur 92 acquises aux maires composant le bureau communautaire (le maire de Bezons faisant exception). Le Front National n’est pas représenté au conseil communautaire. Lire la suite

Encore moins de poids pour l’opposition au conseil communautaire

ca_bcsf_170115

La future assemblée délibérante de Saint-Germain Seine et Forêts à 49 plutôt que 40 comptera-t-elle davantage de conseillers issus de l’opposition municipale ? Nous pensons que non et nous le regrettons car l’opposition en démocratie est indispensable. La pluralité est nécessaire pour enrichir les débats, confronter les points de vue, animer les institutions locales.

Actuellement ils sont 4 conseillers d’opposition sur 40 (2 pour Saint-Germain-en-Laye, 1 pour Marly-le-Roi, 1 pour Louveciennes). La désignation des conseillers supplémentaires ne devrait pas réserver de surprise à moins que les maires concernés, lors du vote au sein de leurs conseils municipaux, ne créent des listes uniques panachées intégrant l’opposition, ce qui paraît peu probable. Lire la suite

Conseillers communautaires : surprime majoritaire

En mars dernier, les conseillers communautaires ont été élus pour la première fois au suffrage universel en même temps et sur les mêmes bulletins de vote que les conseillers municipaux. Les 10 communes de Saint-Germain Seine et Forêts ont voté dans les mêmes conditions (communes de plus de 1000 habitants) : scrutin proportionnel, de liste, à deux tours avec prime majoritaire accordée à la liste arrivée en tête. Selon la population de la commune, les sièges de conseillers municipaux à pourvoir variaient de 15 pour Aigremont à 43 pour Saint-Germain-en-Laye. Pour les conseillers communautaires le nombre de sièges variait de 2 pour Aigremont à 12 pour Saint-Germain-en-Laye. Les grosses communes sont donc relativement mieux représentées dans l’intercommunalité. Cependant le ratio nombre d’habitants / conseiller favorise les communes les plus petites : un conseiller communautaire pour 549 habitants à Aigremont, un pour 3373 habitants à Saint-Germain-en-Laye. Lire la suite