Camps de réfugiés autour du triangle de Rocquencourt : les élus organisent le front

En réaction à l’annonce par le préfet des Yvelines de l’arrivée de réfugiés dans l’Ouest parisien, le conseil municipal de Marly-le-Roi a voté, lundi 26 septembre, à l’unanimité, une motion dans laquelle il s’oppose au projet d’installation de migrants sur le site de Villevert.

Ce vote vient renforcer le bras de fer des maires et des élus territoriaux, notamment de Versailles Grand Parc, de la région Ouest vis-à-vis de la décision prise par la préfecture, et donc par l’État – et qui plus est sans la moindre concertation –, de créer des camps de migrants sur deux sites de part et d’autre du Triangle de Rocquencourt. Lire la suite

Camps de migrants à Louveciennes et Rocquencourt : les élus protestent, l’Etat va passer en force

camps_migrants_01

L’accueil des migrants et réfugiés n’est pas un problème simple à régler. La préfecture de région Ile-de-France doit dénicher de nouveaux sites non pas pour accueillir les migrants de Calais mais ceux qui régulièrement occupent l’espace public à Paris et pour lesquels il  faut trouver des solutions de mise à l’abri d’urgence.

Pour les Yvelines qui devraient héberger 400 personnes, deux premiers sites ont été sélectionnés :

L’Inria à Rocquencourt en vue de l’accueil provisoire (deux mois) d’une centaine de personnes. Est-ce que ce site sera lui-même provisoire ? Pas sûr.

Villevert à Louveciennes afin d’implanter un hébergement pérenne (séjours d’un an environ) de 100 à 200 personnes.

Ces deux sites situés de part et d’autre de l’A13 sont distants d’à peine un kilomètre à vol d’oiseau. Un curieux choix pour un département aussi vaste que les Yvelines. Lire la suite