Élections départementales : les investitures UMP des Yvelines officialisées pour nos cantons

L’UMP des Yvelines a officialisé jeudi 20 novembre lors d’un comité départemental réuni à Louveciennes une bonne partie de ses investitures (16 binômes sur 21) pour les élections de mars 2015.

Comme nous vous l’avons indiqué dès mardi, pour le nouveau canton de Saint-Germain-en-Laye, il y aura double investiture UMP-UDI avec comme candidats Philippe Pivert (UDI), conseiller général sortant et maire-adjoint à Saint-Germain-en-Laye, et Elisabeth Guyard, maire-adjoint à Fourqueux.

Ce canton regroupe, selon le nouveau découpage, Saint-Germain-en-Laye, Aigremont, Chambourcy, Fourqueux, Mareil-Marly et Le Pecq.

Pour les autres cantons qui nous intéressent les investitures ne concernent que l’UMP.

Canton de Chatou (auquel sont rattachées les communes de Marly-le-Roi et du Port-Marly) : Ghislain Fournier (conseiller général sortant, maire de Chatou) et Marcelle Gorgues (maire du Port-Marly).

Canton de Verneuil-sur-Seine (L’Étang-la-Ville) : Jean-François Raynal (conseiller général sortant) et Hélène Brioix (maire-adjoint à Vernouillet).

Canton du Chesnay (Louveciennes) : Philippe Brillault (conseiller général sortant, maire du Chesnay) et Sylvie d’Estève (maire-adjoint à La Celle-Saint-Cloud).

Les investitures dans les cantons voisins sont sans grande surprise :

Canton de Poissy : Karl Olive (conseiller général sortant, maire de Poissy) et Elodie Sornay (maire-adjoint à Achères).

Canton de Sartrouville : Pierre Fond (conseiller général sortant, maire de Sartrouville) et Janick Géhin (maire-adjoint à Maisons-Laffitte).

Canton de Houilles : Alexandre Joly (conseiller général sortant, maire de Houilles) et Nicole Bristol (maire-adjoint à Montesson).

A part l’obligation de constituer des tandems homme-femme qui provoque un appel d’air salutaire en faveur de candidates, le renouvellement n’est pas vraiment à l’ordre du jour de ces élections départementales pour l’UMP 78. Dans chaque binôme il y a un conseiller général sortant ! Compte-tenu du contexte politique et d’une participation que l’on peut anticiper faible à très faible (moins de 50% des inscrits), il est probable que nous connaissions ainsi déjà, sauf grosse surprise, la liste des élus de mars.

 

cant15_221114_02

Retrouvez ici le Communiqué de presse (plutôt laconique) de la Fédération UMP des Yvelines avec les binômes « homme-femme » investis. Curieusement l’UMP semble attaché à maintenir une telle hiérarchie, homme en premier, femme en second, ce qui est contraire à l’esprit de la loi.


Vous serez alerté environ une fois par semaine sur la publication de nouveaux articles. Votre adresse de courriel ne sera utilisée que pour l'envoi de cette newsletter.

 

Élections départementales : Elisabeth Guyard et Philippe Pivert investis UMP-UDI à Saint-Germain-en-Laye

Cela se précise pour les élections départementales des 22 et 29 mars 2015. Concernant le nouveau canton de Saint-Germain-en-Laye qui regroupe 6 communes sur 10 de notre intercommunalité, une investiture UDI-UMP devrait être accordée à Philippe Pivert et Elisabeth Guyard.

Philippe Pivert (UDI) est conseiller général sortant (canton de Saint-Germain-en-Laye Sud) et maire-adjoint à Saint-Germain-en-Laye.

Elisabeth Guyard est maire-adjoint à Fourqueux.

Elisabeth Guyard et Philippe Pivert sont par ailleurs tous deux conseillers communautaires pour la communauté de communes Saint-Germain Seine et Forêts.

Le conseiller général sortant du canton du Pecq, Daniel Level, deviendrait conseiller spécial auprès de Pierre Bédier, actuel président du Conseil général des Yvelines et probable futur président de l’assemblée départementale.

Ces investitures devraient être officialisées lors d’une réunion de l’EPY, le groupe majoritaire au Conseil général des Yvelines, ce jeudi 20 novembre.

Retrouvez sur cette page la nouvelle carte des cantons en vue des élections départementales 2015 et sur cette page la liste des conseillers généraux sortants.

Élections départementales : la carte et les investitures se dessinent

Pour les élections départementales des 22 et 29 mars 2015, concernant notre intercommunalité, deux décisions importantes vont être rendues dans les prochains jours. D’abord celle du Conseil d’État sur le découpage des cantons dans les Yvelines. Le recours du Conseil Général a été examiné le 23 octobre. On attend encore le verdict qui devrait être selon toute vraisemblance un rejet de la proposition des élus des Yvelines d’une carte plus cohérente avec celle des intercommunalités et de l’action sociale. Le Conseil d’État a en effet rejeté tous les recours de ce type s’en tenant au découpage sur des bases démographiques. Dernièrement c’était le cas pour le Gard et la Corse-du-Sud.

On en resterait donc au découpage du ministère de l’Intérieur :

cant15_141014_01

L’intercommunalité est donc répartie entre 4 cantons, mais 6 des 10 communes se trouvent dans le nouveau canton de Saint-Germain-en-Laye qui regroupe 3 anciens cantons : Saint-Germain-en-Laye Nord (moins Achères), Saint-Germain-en-Laye Sud et Le Pecq.

La deuxième décision importante attendue est celle des investitures UMP. Elles devraient se jouer le 24 novembre lors d’un comité départemental. Entre autres problèmes à régler : beaucoup trop de sortants hommes et très peu de femmes candidates. Le nombre de cantons des Yvelines passe en effet de 39 à 21 mais nous élirons une femme et un homme pour chaque canton. Plus précisément une femme et sa suppléante, un homme et son suppléant.

Pour le canton de Saint-Germain-en Laye rien n’est joué mais un « ticket » réunissant Marta de Cidrac et Daniel Level semble se dessiner. A moins que Philippe Pivert (UDI), maire-adjoint à Saint-Germain-en-Laye et conseiller général sortant (Saint-Germain-en-Laye Sud), bénéficie d’une investiture dans le cadre d’un accord départemental entre l’UMP et les centristes. Encore lui faudrait-il une coéquipière tendance UMP et élue d’une commune qui ne soit pas Saint-Germain-en-Laye. Et cela s’avère un peu compliqué, les deux élues maires du canton, Laurence Bernard (Le Pecq) et  Brigitte Morvant (Mareil-Marly), ne souhaitant pas briguer un mandat de conseiller général.

Marta de Cidrac est 1er adjoint à la mairie de Saint-Germain-en-Laye. Daniel Level est conseiller général sortant (canton du Pecq) et maire de Fourqueux.

Pour les autres cantons, les jeux paraissent faits, au moins pour les candidats « hommes ». Ghislain Fournier  pour le canton de Chatou (Marly-le-Roi, Le Port-Marly), Philippe Brillault pour le canton du Chesnay (Louveciennes) et Jean-François Raynal pour le canton de Verneuil-sur-Seine (L’Étang-la-Ville).

En pleine réforme territoriale, mais avec des compétences revues à la baisse pour l’assemblée départementale, il faut s’attendre pour les élections de mars à une (trop) faible participation. Les candidates et candidats soutenus par l’UMP ont ainsi toutes les chances de l’emporter, même si l’on ne peut que souhaiter de nombreuses autres candidatures pour alimenter le débat citoyen.

Lire également à ce sujet l’article paru précédemment sur le découpage cantonal.

 

Quel découpage pour les élections départementales ?

cantcartes_181014_01

Des élections locales auront lieu les 22 et 29 mars 2015 (dates annoncées par le Premier ministre Manuel Valls, à confirmer encore par les deux assemblées). Ce seront les élections cantonales rebaptisées « départementales ». Elles vont se tenir en pleine réforme territoriale. Celle-ci concerne surtout les régions et les intercommunalités mais également les départements avec la réduction du nombre de cantons (qui passe de 39 à 21 pour les Yvelines) tandis que le nombre de conseillers départementaux pour chaque canton passe de un à deux (un homme et une femme). C’est peut-être une bonne réforme qui permettra une meilleure reconnaissance du travail des conseillers départementaux et de l’action publique départementale. Les électeurs, nous-mêmes donc, identifient mal ces élus ainsi que le rôle de l’assemblée départementale. Il est temps de s’y intéresser. Et pour commencer nous avons dressé une cartographie des cantons qui concernent notre région de Saint-Germain-en-Laye en 3 étapes :

  1. La carte actuelle qui correspond aux circonscriptions des élus dont le mandat arrive à son terme en 2015.
  2. La nouvelle carte officielle pour 2015.
  3. Enfin la carte proposée par le Conseil général.

Lire la suite