Pierre Bédier, l’alchimiste


42 élus sur 42 ! Dans le 78, la victoire est éclatante pour l’UMP et l’UDI rassemblées sous la bannière EPY (Ensemble Pour les Yvelines, le groupe de la majorité départementale). Les binômes socialistes peinent à atteindre les 47% même dans les fiefs de Trappes et de Montigny-le-Bretonneux. Et pour le Front National le plafond de verre est nettement au-dessous à 38-39% à Bonnières-sur-Seine et Limay. Victoire donc sans bavure et grand chelem qui ne nous réjouit nullement car la démocratie se nourrit de l’opposition, du débat constructif, de la pluralité.

Pierre Bédier, président du conseil général sortant, sera donc élu jeudi, à l’unanimité, président du conseil départemental des Yvelines. « L’absence d’opposition ne nous donne pas le champ libre mais cela nous oblige à l’excellence » a-t-il déclaré lundi au Parisien. Dont acte.

Il en a dit aussi un peu plus sur le futur exécutif départemental. « C’est une alchimie où chacun doit trouver sa place. La parité homme-femme sera respectée pour les 12 vice-présidences mais aussi pour les 4 conseillers délégués et les 6 présidents des commissions. D’ici à jeudi, je vais rencontrer individuellement les 41 élus. Les fonctions seront réparties selon les disponibilités des uns et des autres mais aussi de manière équitable sur l’ensemble du territoire. Les choix peuvent générer des frustrations mais pas la moindre friction. »

Lien vers l’article du Parisien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>