Nouvelle carte intercommunale : le préfet vise les 300 000 habitants

sgsf_05
Les jeux ne sont pas faits mais presque… La préfecture des Yvelines a indiqué dernièrement que le schéma régional de coopération intercommunal (SRCI) doit être arrêté le 28 février 2015 par le préfet de Région Ile-de-France. Une rencontre avec les élus concernés a eu lieu le 1er juillet. L’obligation de passer au 1er janvier 2015 à une communauté d’agglomération d’au moins 200000 habitants se confirme. Mais le préfet des Yvelines Erard Corbin de Mangoux semble vouloir aller plus loin. «Soyons ambitieux maintenant pour aménager l’espace économique, politique de demain… la question du regroupement des communes doit aller dans un intérêt qui va bien au-delà de la gouvernance politique locale » a-t-il fait savoir (propos repris dans le Courrier des Yvelines du 2 juillet). Le schéma se précise donc avec en perspective, pour le nord-est du département, la création de deux grosses intercommunalités de 300000 habitants environ.

A l’ouest : un regroupement de Poissy-Achères-Conflans avec non seulement la CA2RS (Communauté d’agglomération des deux Rives de Seine) mais aussi la Camy (Communauté d’agglomération de Mantes-en-Yvelines) encore plus à l’ouest, donc un vaste ensemble allant de Poissy jusqu’à Rosny-sur-Seine et Méricourt.

A l’est : l’actuelle communauté de Saint-Germain-Seine et Forêts se rapprocherait de la communauté de la Boucle de la Seine (CCBS). La mini interco constituée par Maisons-Laffitte et Le Mesnil-le-Roi et située entre les deux serait intégrée dans la nouvelle communauté d’agglomération. Celle-ci compterait au total 19 communes et 303000 habitants.

On attend des précisions sur le sujet lors de la réunion du Conseil communautaire de Saint-Germain Seine et Forêts du 8 juillet.

Les chiffres-clés ci-dessous de la future Communauté d’agglomération esquissée par le préfet (source IAU, Institut d’Aménagement et d’Urbanisme Ile-de-France) montrent une forte hausse de la population active mais une nette dégradation du taux d’emploi par rapport à l’actuelle Saint-Germain Seine et Forêts. C’est d’ailleurs le but à peine voilé de l’opération : faire cohabiter au sein de communautés élargies communes riches et communes moins riches voire pauvres et mener dans ce nouveau périmètre une action plus efficace concernant l’attractivité économique (dans un premier temps) puis le logement et l’action sociale.

 

sgsf_05c
Yvelines_interco3

Carte extraite de la page Liste des intercommunalités des Yvelines de Wikipedia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>