L’opposition municipale de Fourqueux mobilise contre le projet de fusion à deux

180926_01

L’opposition municipale de Fourqueux (NEF), qui compte 6 élus (sur 27) avec comme chef de file Matthieu Cadot, a tenu mercredi soir une réunion publique à l’Espace Pierre Delanoë devant une salle bien garnie. Dès le début de l’année 2018 le groupe NEF avait défendu le principe du référendum local pour statuer sur la création de la commune nouvelle sans contester l’intérêt du projet sur le fond. Mais avec la défection de L’Étang-la-Ville puis de Mareil-Marly, et après analyse des derniers documents produits par le cabinet d’études, NEF critique le fond du projet comme la future gouvernance. D’autant plus que l’étude menée depuis le début de 2018 n’a jamais envisagé une fusion à deux et qu’il n’est pas prévu à ce stade de mettre à jour les travaux d’Eneis.

Différents documents ont été produits ce mercredi soir pour alimenter le débat. Il s’avère que les fusions de communes dont le nombre est en forte baisse depuis 3 ans n’ont de véritable intérêt s’agissant des charges de fonctionnement que pour les toutes petites communes qui ont bien du mal à disposer ne fut-ce que d’une secrétaire de mairie à mi-temps et d’un cantonnier. Plus généralement, un rapport du Sénat de 2016 mettait en garde les projets de communes nouvelles dont la seule motivation était, à court terme, de profiter des incitations financières et fiscales de l’État. D’autre part, Fourqueux dispose de son propre PLU (ce qui est rare pour une commune de 4000 habitants) qui sera forcément remis en cause dans la commune nouvelle. Enfin, la gouvernance envisagée avec un « conseil communal » prévu pour Fourqueux mais sans aucune autonomie financière n’est qu’un leurre.

Matthieu Cadot et le groupe NEF appellent donc les habitants de Fourqueux :

► A adresser dès maintenant un courriel à daniel.level@ville-fourqueux.fr avec copie (cc) à nef.fourqueux@gmail.com et simplement en objet « Non à la fusion ».

► A participer nombreux à la « consultation citoyenne » de dimanche prochain à Fourqueux (Espace), interpeller les élus présents et remplir le questionnaire dans l’isoloir (profiter du droit à procuration).

► A participer également comme simples auditeurs aux deux prochains conseils municipaux de Fourqueux : le lundi 1er octobre (redéfinition du périmètre de la fusion) et le lundi 19 novembre (vote sur le projet de commune nouvelle Saint-Germain-en-Laye/Fourqueux).

Rien ne dit que cela suffira pour mettre un coup d’arrêt au projet de commune nouvelle ou pour obtenir un vote négatif le 19 novembre. Mais l’on peut déjà regretter la procédure choisie par les maires en fin 2017 qui cristallise un an plus tard toutes les oppositions imaginables. En réalité il n’y avait pas d’accord entre eux sur un véritable projet de territoire. Mutualiser le coût d’une étude ne sert à rien dans ce cas. Il fallait qu’ils portent durant tout le début de l’année 2018 un grand projet politique dans lequel toutes les communes trouvaient leur compte notamment concernant l’urbanisme. Rendez-vous manqué.

nonalafusion_bouton_01

nonalafusion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.