L’Étang-la-Ville renonce à la commune nouvelle

180912_elv_01

Une commission générale (conseil municipal à huis clos sur un point précis) était prévue à L’Étang-la-Ville ce mercredi 12 septembre comme nous l’avions signalé dans notre agenda. Mais les conseillers de la majorité de cette commune se sont réunis dès mardi autour du maire, lequel a décidé alors d’abandonner le processus devant aboutir au vote en faveur de la commune nouvelle en novembre.

Les conseillers d’opposition ELVA n’ont été prévenus (par courriel !) que peu avant la commission générale de mercredi qui finalement n’aura pas eu lieu puisqu’il s’agissait de valider une étape supplémentaire vers la commune nouvelle.

Cette décision est raisonnable mais surprend quand même.

► D’abord parce que Jean-Yves Bouhourd, maire de L’Étang-la-Ville, s’était publiquement et assez courageusement engagé en juin sur l’organisation dans sa commune d’une consultation directe en vue d’éclairer le vote du conseil municipal.

► Ensuite parce que ce retrait ignore la prochaine élection municipale de Mareil-Marly des 23 et 30 septembre. On s’attendait plutôt à un retrait éventuel de ELV après ce scrutin au cas où la nouvelle majorité de Mareil-Marly se révélait hostile à la fusion immédiate ce qui est probable mais n’est pas joué d’avance. L’intégration de L’Étang-la-Ville dans la commune nouvelle sans Mareil-Marly paraît en effet absurde compte tenu de la géographie des lieux.

Les conseillers d’opposition ELVA s’interrogent également sur leur Blog.

« La forme de cette annonce de sortie de la fusion est quelque peu étonnante et surtout nous prive d’entendre les raisons et justifications avancées par Monsieur le Maire et ses conseillers d’arrêter à ce stade le processus de fusion.

« Il faut que cette décision soit absolument formalisée et entérinée au prochain Conseil Municipal pour entendre les raisons de ce revirement de position ! »

A retenir de ce revirement : rien dans ce projet de commune nouvelle ne se débat ni ne se décide en conseil municipal à L’Étang-la-Ville comme ailleurs. Cela est consternant et surtout attristant. Chez nous, la démocratie locale et le débat citoyen restent à inventer.

Autre constat qui s’impose, on se dirige encore un peu plus, comme on le pressentait, vers une fusion à deux Saint-Germain-en-Laye / Fourqueux, sans chercher d’aucune manière à recueillir le consentement des électeurs de cette dernière petite commune. Mais peut-être, finalement, que, comme à L’Étang-la-Ville, la raison l’emportera…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.