Les circulations douces incompatibles avec Emmaüs Bougival !!!

Les circulations douces viendraient contrarier les activités d’une communauté à laquelle nous sommes tous attachés ? Cette polémique est à pleurer. Il y a eu sans doute des erreurs, des maladresses de la part de la mairie du Port-Marly qui le reconnaît d’ailleurs. Et l’on aimerait bien avoir communication des détails du projet. Ne fut-ce qu’un plan précis ! Mais soutenir qu’un passage de quelques piétons et vélos supplémentaires va obliger la communauté Emmaüs de Bougival à quitter l’île de la Loge par manque de places de parking n’a tout simplement pas de sens. Au contraire l’accès pédestre grâce à une nouvelle passerelle pourrait limiter la circulation automobile et faciliter l’accès de visiteurs non motorisés. Et s’il y a un problème de parking il ne peut en aucun cas être aggravé par une piste cyclable. L’article paru cette semaine dans La Croix (édition du 4 novembre) résume assez bien la situation.

lacraoix_041114

On peut retrouver les arguments d’Emmaüs sur cette page. De sa lecture ressort un sentiment de grande inquiétude vis-à-vis de tout changement mais rien d’insurmontable, à condition de trouver les bons interlocuteurs ! Quand au projet de passerelle et de parc il a été présenté dans le numéro de septembre du journal municipal (cliquer/toucher pour lire). Cette passerelle rendra possibles les itinéraires à vélo du Pecq à Rueil en évitant la dangereuse RD113.

marlyportain_0914

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>