La fibre optique arrive à Fourqueux et Mareil-Marly : comment en profiter ?

Saint-Germain-en-Laye et les communes environnantes, à l’exception du Pecq, ne bénéficiaient pratiquement pas jusqu’à présent d’accès Internet très haut débit. Mais depuis quelques semaines le déploiement de la fibre optique va bon train y compris pour les zones d’habitat individuel, notamment sur Fourqueux et Mareil-Marly, communes qui ont signé des conventions avec Orange. Chacun peut vérifier l’état d’avancement en recherchant son adresse sur le site http://reseaux.orange.fr/couverture-fibre. Le pictogramme orange, comme ceux figurant ci-dessous, indique que la fibre peut être installée chez vous très rapidement.

fibre_261215_02

Dans ce cas où l’éligibilité à la fibre est constatée, il suffit de passer commande chez Orange via Internet (les autres opérateurs ne semblent pas pour l’instant très motivés). Dans les jours suivants (environ 48 heures ouvrées dans notre cas) vous serez contacté par Orange qui fixera le rendez-vous pour l’installation. Dans le cas d’une maison, prévoyez de vous libérer une demi-journée pour guider et aider le technicien.

Ce qu’il faut savoir avant l’installation ?

Commençons par l’installation physique extérieure.

La fibre optique FTTH (Fiber To The Home) qui est déployée par Orange amène jusqu’à votre logement une fibre unique dédiée, donc non partagée avec d’autres résidents. Ceci garantit des débits très élevés aussi bien pour récupérer des données stockées sur Internet « dans le cloud » que pour en envoyer. La minuscule fibre de verre qui vous est attribuée circule donc, en général sous les trottoirs (mais cela peut être aussi aérien), jusqu’à l’intérieur de votre logement. Elle arrive d’abord dans une armoire au niveau du quartier. On appelle cet équipement visible dans l’espace public un Point de Mutualisation de Zone ou PMZ : il y en a 5 à Fourqueux et 5 à Mareil-Marly. C’est là que les opérateurs autres que Orange peuvent se brancher au réseau. Depuis cette armoire de quartier desservant plusieurs centaines d’habitations, des groupes de fibres, en général par multiples de six (6, 12, 24,…) sont tirés vers des « chambres » télécoms sous les trottoirs.

Le technicien délégué par l’opérateur (ce sont des sous-traitants qui interviennent chez les particuliers), Orange dans notre cas, va en premier lieu activer la fibre qui vous est destinée au niveau de l’armoire de quartier puis repérer le regard donnant sur la « chambre » près de chez vous qui contient le petit boîtier étanche sur lequel votre logement va être raccordé. Ensuite il se présente chez vous pour établir la connexion finale en sens inverse, depuis votre maison, en général le garage ou le vide sanitaire, vers le premier regard télécom au niveau du trottoir, puis entre ce regard voisin et le regard qui contient le boîtier d’arrivée de la fibre optique.

fibre_291215_01

Cette liaison existe déjà pour le téléphone fixe et est matérialisée par un fourreau souvent de couleur verte. Le technicien enfile ce qu’il appelle une « aiguille » : un câble très rigide enrobé d’un plastique de couleur jaune poussé dans le fourreau depuis la maison jusqu’au regard ou inversement comme ci-dessus. Cette opération reste assez hasardeuse. Le fourreau peut être bouché par de la terre ou plus fréquemment, trop long au moment de la construction, se retrouver coudé ou écrasé en sous-sol. Le technicien utilise alors un lubrifiant ou peut même recourir à un jet d’eau haute pression. Au pire il peut vous proposer de tirer dans l’autre sens le câble télécom présent dans le fourreau pour enfiler la fibre. Ce n’est pas forcément très gênant car la fibre optique remplacera par la suite la paire téléphonique cuivre.

Une fois la liaison extérieure établie entre l’habitation et le regard de trottoir voisin, le plus dur est fait. Les tirages de câbles entre les autres regards sous les trottoirs pour rejoindre l’arrivée de la fibre sont aisés. L’opération se termine par la soudure entre la fibre amenée depuis le logement de l’abonné et le boîtier fibre de l’îlot.

fibre_291215_02

fibre_291215_03

Pour ce qui est de l’installation intérieure, il est recommandé d’avoir décidé du point d’arrivée de la fibre avant l’intervention du technicien. La fibre va rejoindre un petit boîtier mural à l’intérieur de la maison. L’idéal serait qu’il soit plutôt situé au milieu du logement. Ensuite on lui connecte un boîtier spécifique à la fibre optique puis celui-ci est relié à la box Orange (Livebox) qui dessert le boîtier TV.

Deux choses à avoir à l’esprit pour préparer cette installation :

  1. Le câble fibre ne doit pas connaître, dans le logement, un itinéraire trop tortueux jusqu’au boîtier mural (le signal optique n’aime pas les angles droits). Il n’est donc pas toujours aisé de le masquer par des profilés en plastique.
  2. Le point d’accès WiFi est situé dans la box Orange et c’est au niveau de cette box que l’on aura le meilleur débit. Si l’on veut pouvoir s’y connecter aisément avec un smartphone par exemple il ne doit pas être masqué par des murs porteurs. Le boîtier TV peut quand à lui être un peu éloigné avec une connexion par câble Ethernet ou mieux par CPL (via les prises électriques).

Vous pourrez ultérieurement optimiser l’installation notamment au niveau de la distribution du WiFi. Mais le point d’arrivée de la fibre ne pourra pas aisément être déplacé par la suite.

Quel est le coût de l’installation ?

Nous ne connaissons pas le détail des conventions passées par les communes avec Orange qui doivent sans doute traiter de cette question (on aimerait en savoir plus). Sur le site municipal de Mareil-Marly on évoque un coût d’environ 150 euros pour un pavillon. Il semble que pour Fourqueux ce soit gratuit. Tout dépend bien sûr de la configuration des lieux, de la distance du bâtiment par rapport au trottoir, de la disponibilité du résident aussi car parfois il faut sortir la pioche et la bêche. Des frais supplémentaires sont à prévoir lorsque le réseau télécom est aérien.

Quel est le coût de l’abonnement ?

A peine plus cher qu’un abonnement câble ou ADSL soit 30 à 50 euros par mois. Il faut surveiller l’arrivée des opérateurs autres qu’Orange sur nos quartiers. Pour l’instant ils ne semblent pas être opérationnels mais un minimum de concurrence serait souhaitable notamment de la part de Free ou de SFR-Numericable qui ont beaucoup de clients ADSL et câble dans le secteur. Vont-ils être offensifs sur la fibre optique ? Pas sûr.

Quels sont les avantages au niveau débit ?

Incontestables. Un exemple : à Fourqueux, en bordure de Saint-Germain-en-Laye, l’ADSL (qui vient via la paire téléphonique du centre ville de Saint-Germain) offre 10 Mbits/s en download (au centre village beaucoup moins, la seule solution jusqu’à présent était le câble). Avec la fibre optique FTTH on obtient jusqu’à 500 Mbits/s en download aussi bien qu’en upload au niveau du boîtier Livebox et facilement 40 à 100 Mbits/s en WiFi. Passer de l’ADSL au FTTH c’est un peu comme lorsque l’on a migré du modem 56K à l’ADSL. 20 ou 50 fois plus rapide !

fibre_adsl_01

Nous ne sommes pas actionnaire, ni fournisseur, ni salarié d’Orange mais nous pensons que cette offre est intéressante et mérite votre attention sitôt qu’elle sera disponible dans votre quartier. C’est une chance pour les petites entreprises implantées dans les zones desservies et pour les télétravailleurs. Cet article vous a-t-il éclairé ? Ou vous n’y comprenez toujours rien ? Nous attendons vos observations, questions, commentaires et retours d’expérience ici !

 

3 commentaires au sujet de “La fibre optique arrive à Fourqueux et Mareil-Marly : comment en profiter ?

  1. Article intéressant qui suscite encore quelques questions pratiques pour ceux qui ne téléchargent pas de gros volumes de données: intérêt pour recevoir la télévision ?

  2. Un grand merci pour toutes ces explications, qui se sont révélées bien pratiques.
    Après le passage à deux reprises des techniciens Orange, qui je dois dire ont fait preuve de sérieux et professionnalisme, mon pavillon est maintenant connecté au réseau optique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>