Départementales : les résultats du 1er tour

L’abstention dépasse les 56%. Or, pour être élu au premier tour, le binôme vainqueur doit recueillir non seulement plus de 50% des voix mais aussi un nombre de suffrages au moins égal à 25% des électeurs inscrits. Il y aura donc un second tour dimanche prochain sur le canton de Saint-Germain-en-Laye : UMP-UDI (Elisabeth Guyard et Philippe Pivert) face au PS (Angéline Silly et Thibaud Eychenne).

Même genre de résultat sur le canton de Sartrouville. Pierre Fond, le conseiller général sortant, et Janick Gehin obtiennent 55,73% des suffrages, mais seulement 23,47% des inscrits. Ils affronteront au second tour Isabelle Amaglio et Yoann Matot (PS-PRG).

Le FN juste devant le PS dans le canton de Poissy. Le binôme Karl Olive – Elodie Sornay (UMP) en position très favorable pour le 2ème tour mais n’a obtenu la majorité absolue que sur la commune de Poissy (56%).

2 commentaires au sujet de “Départementales : les résultats du 1er tour

  1. Quelle plaisanterie ! Devoir se présenter au second tour malgré plus de 51 % des voix recueillis au premier ! Le tandem UMP Philippe Brillault – Sylvie d’Estève ne peut être déclaré vainqueur car il n’a pas franchi la barre des 25 % des inscrits ! N’est-ce pas la preuve que le découpage électoral des départementales démotive encore le citoyen, lequel attend un conseiller général proche, et qui puisse s’identifier à ses préoccupations territoriales.
    Comment motiver par exemple les Bougivalais ou les Louveciennois pour qu’ils retournent voter dimanche ? Mme Estève a beau être une élue de La Celle St-Cloud, de ce côté-ci de l’autoroute peut-on arriver un jour à s’identifier à M. Brillault ? Il est pourtant maire du Chesnay depuis un quart de siècle et natif de la commune… On ne pourra même pas tant le lui reprocher, surtout lorsqu’on connaît sa personnalité, affable et joviale. Seul le découpage idiot du nouveau canton est responsable – même Bailly est séparé de Noisy-le-Roi ! Et c’est lourd de conséquence au moment de glisser notre bulletin dans l’urne.
    Hypothèse pour dimanche soir : moins d’électeurs aux urnes, mais une large victoire du tandem UMP face au PS, qui n’a obtenu que 15,74 % au 1er tour – et éliminé le FN de juste dix voix ! Finalement, que vaut-il mieux pour la démocratie ? Réaliser 51,58 % des suffrages du canton avec 12 191 voix recueillies, ou un score qui peut dépasser dimanche – qui sait ?– les 75 %, mais avec peut-être seulement 10 000 voix favorables ? Et encore plus loin des 25 % du nombre d’inscrits. Ubuesque…

  2. Et finalement, le jeudi 2 avril 2015, M. Pierre Bédier, pourtant condamné par la justice pour corruption passive, sera élu président du conseil départemental des Yvelines à l’unanimité par 42 voix sur 42. Honte sur nous, électeurs de la droite et du centre (comme on dit) du 78. Si jamais j’avais la carte de l’UMP ou du Modem, je la rendrais le 3 avril.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>