Décision des maires fin septembre début octobre

IMG_1687
Arnaud Péricard tenait sa deuxième réunion publique sur la commune nouvelle ce vendredi 1er juin dans le quartier du Bel Air dans la salle de la Soucoupe. Le discours commence à être bien rôdé, servi par un consultant Eneis très convaincant (Paul Saraïs). Mais la première question du débat qui suit l’exposé liminaire porte sur le référendum local… Ce qui jette un froid. Discussion écartée d’emblée, le maire ayant déjà reçu longuement la personne questionnante. Et alors ? Il faudrait un minimum argumenter…

Les autres questions quoique pertinentes paraissent du coup accessoires : Quel nom pour la commune nouvelle ? Est-ce si important de passer la barre des 50000 habitants et devenir la 2ème ville des Yvelines ? Conséquences fiscales ? Hausse de certains tarifs de services communaux ?

Sans trop s’appesantir sur les questions d’urbanisme, de LLS et de SRU, le maire de Saint-Germain-en-Laye a pourtant mis en avant de nouveaux arguments pour la commune nouvelle. Ce serait le passage obligé pour garantir le maintien à Saint-Germain du Tribunal d’instance, du commissariat de police nationale voire de la sous-préfecture alors que d’autres agglomérations proches sont beaucoup plus dynamiques (Sartrouville, Conflans, Poissy…). Ce sont des points importants qu’il faudrait davantage étayer et qui manquent peut-être dans l’étude Eneis.

La question qui nous importe le plus, le référendum local, est donc écartée sans vraiment argumenter. Le principal frein à l’organisation du référendum local semble être la participation des électeurs de Saint-Germain qui pourrait être dérisoire. Oui c’est une vraie prise de risque. Mais pourquoi ne pas innover en la matière ? Et pourquoi ne pas organiser une simple consultation publique des électeurs des petites communes avant le vote en conseil municipal en novembre afin d’éclairer les conseillers municipaux qui n’ont pas en la matière à suivre aveuglément la décision de leur maire.

A l’issue de la réunion publique nous avons interrogé ce vendredi soir Arnaud Péricard sur le calendrier. Selon l’édile de Saint-Germain, les maires vont prendre leur décision sur la création de la commune nouvelle fin septembre ou début octobre. Très vite ensuite, donc sans doute courant octobre, le conseil municipal de Mareil-Marly qui n’accorde plus sa confiance à son maire Brigitte Morvan devra se prononcer sur le projet. On connaîtra alors le périmètre de la future commune nouvelle ce qui paraît raisonnable. A 4 avec Mareil ou à 3 sans Mareil. Ensuite seulement pourra être établi le projet de résolution sur laquelle devront se prononcer les conseils municipaux en novembre en prévoyant sans doute la possibilité de retrait de L’Étang-La-Ville en cas de rejet par le conseil municipal de Mareil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>