Ligne L Transilien Grande Ceinture Ouest : combien de voyageurs ?

Gco_nois_stnom4

Ce sont des trains fantômes lorsqu’on les voit, depuis la réouverture partielle de la ligne en décembre 2004, passer dans nos quartiers, circulant sans relâche, quasiment à vide, toutes les 15 minutes aux heures de pointe, de Saint-Germain Grande Ceinture à Noisy-le-Roi, en passant par Saint-Germain Bel Air Fourqueux, Mareil-Marly et Saint-Nom la Bretèche Forêt de Marly. Et lorsqu’on emprunte ces trains on se sent le plus souvent bien seul. Une demi-douzaine de voyageurs tout au plus dans une rame offrant 272 places assises.

Combien de voyageurs profitent effectivement de la ligne L du Transilien dans son extension Grande Ceinture Ouest ? Lire la suite

Comment dévitaliser une intercommunalité ? L’exemple du fonds « mobilité durable »

etude_transport_020415_01

Notre intercommunalité de Saint-Germain Seine et Forêts est très jeune (créée le 1er janvier 2014). Elle devra se fondre dès le 1er janvier 2016 dans un ensemble plus vaste comprenant aussi la CA Boucle de la Seine, la communauté de Maisons-Mesnil et la commune de Bezons. Mais est-ce une raison pour ne rien faire ? Lire la suite

Les projets d’aménagements « circulation douce » des 10 communes

aigremont_0615_01

La Communauté d’Agglomération Saint-Germain Seine et Forêts a réservé un fonds de 500000 euros en 2015 pour financer (à hauteur de 50% maxi) des projets d’aménagements de mobilité « durable » (modes actifs, circulation douce) réalisés par les communes membres. Ces projets commencent à émerger – ils devaient être soumis en conseil municipal avant le 30 septembre – et nous avons tenté de les recenser. Lire la suite

Des actions « transports » concrètes dès 2015

etude_transport_020415_01

Comme nous l’avons déjà indiqué, l’action concrète de la communauté d’agglomération de Saint-Germain Seine et Forêts pour 2015 va se concentrer -certains diront se limiter- à la compétence « transports ». Cela tombe bien car l’étude menée par le cabinet TTK dès 2014 confirme ce que tout le monde savait déjà : les transports publics, en particulier les réseaux de bus, sont gravement déficients dans notre région, ce qui conduit à l’omniprésence de la voiture.

Les contrats liant les communes aux entreprises de transport public ont déjà été transférés à l’intercommunalité. Et celle-ci va mobiliser les 500000 euros de son budget d’investissement 2015 à des actions « transports ». Quelles sont-elles ? Lire la suite

Il faut répondre en septembre à l’enquête Transport-Mobilité !

mobilite_01
Première action concrète et visible par tous de l’intercommunalité Saint-Germain Seine et Forêts : une grande enquête « transport-mobilité ». Elle est pilotée par Laurence Bernard, 2ème Vice-président de l’intercommunalité en charge des transports et maire du Pecq, et réalisée par le cabinet TTK.

Un constat : la région se caractérise par une trop forte utilisation de la voiture parmi les 579000 flux de déplacements enregistrés en moyenne chaque jour. Il faut aussi rationaliser les réseaux de bus. Pas moins de 15 pour les 10 communes ! Les usagers ne s’y retrouvent plus dès qu’il faut envisager un parcours inhabituel. Il est également urgent de coordonner les circulations douces (piétons, vélos) entre nos communes. Lire la suite

Une méga intercommunalité à marche forcée

Le chemin vers la super intercommunalité de 300000 habitants qui nous est promise va prendre les allures d’un trail en haute montagne. Au risque de l’hypoglycémie et de l’asphyxie ! A peine née, Saint-Germain Seine et Forêts ira très vite, selon toute vraisemblance, convoler avec Maisons-Mesnil et la Boucle de la Seine.

jean_yves_perrotLors du Conseil du 8 juillet, Jean-Yves Perrot, Président de la cc Saint-Germain Seine et Forêts, a présenté le calendrier très serré qui mènera, sous l’égide du Préfet de région, dans une « logique de toboggan », aux arrêtés de fusion des trois structures actuelles, ceci dès le 31 décembre 2015. Moins de dix-huit mois pour organiser une interco de plus de 300000 habitants… du jamais vu !
Extrait audio du Conseil du 8 juillet 2014.

Le dernier Conseil communautaire a montré que le processus était déjà bien engagé suite à la première réunion de travail avec les élus le 1er juillet. Lire la suite

Transports publics : une urgence pour l’intercommunalité !

resalys02

Que signifie l’intercommunalité pour les transports et plus généralement les services urbains ? Economies ? Meilleur service ?

Les économies, elles ont déjà été réalisées en créant des lignes de bus qui sillonnent les communes pour minimiser leur nombre, d’où par exemple :
– 20mn pour aller de Fourqueux au RER là où il en fallait 10mn avant.
– De ce fait, de moins en moins d’usagers.
– D’où de nouvelles économies à faire.
De plus, il nous faut prendre en compte l’augmentation de la population et des usagers liée aux nouvelles constructions d’immeubles d’habitation (cœur de village) ou pour l’implantation des entreprises (Truffaut, Business Park…).

Entre temps, toujours pour ce principe d’économies, des services disparaissent. Lire la suite