620 € de dette communale moyenne par habitant

Les communes préparent leurs budgets 2015. Avec la chute des dotations de l’État et le niveau bas des taux d’intérêt, elles auront certainement la tentation d’avoir recours à l’emprunt. Certaines peuvent encore se le permettre. D’autres non.

Nous avons compilé les chiffres du ministère de l’Économie concernant l’endettement à fin 2013 des 10 communes de l’intercommunalité. Comme on peut le constater, il existe des écarts énormes, de 1 à 10 pour la dette par habitant, de 1 à 20 pour l’annuité par habitant. Nos communes se répartissent autour de la moyenne nationale de 607 € de dette par habitant et de 91 € d’annuité par habitant.

En moyenne, dans notre intercommunalité, la dette par habitant s’élève à 620 € et l’annuité à 100 €. La plus petite des communes, Aigremont, supporte une dette microscopique (12 € d’annuité par habitant). A l’opposé, Louveciennes est de loin la plus endettée (204 € d’annuité par habitant).

A cet endettement communal ne s’ajoute pour l’instant aucun endettement intercommunal. En revanche la situation pourrait changer avec l’élargissement prévu en 2016. On ne connaît pas encore les modalités des transferts mais on peut relever l’endettement des EPCI voisines à fin 2013.

CC Saint-Germain Seine et Forêts (créée le 01/01/2014) : encours de dette 0, annuité 0

CC Maisons-Mesnil (créée le 01/01/2013) : encours 874000 € (29 € par habitant), annuité 159000 € (5 € par habitant)

CC Boucle de la Seine (créée le 27/12/2004) : encours 11865000 € (69 € par habitant), annuité 1170000 € (7 € par habitant)

CA Argenteuil-Bezons (créée le 22/12/2005) : encours 85082000 € (639 € par habitant), annuité 11735000 € (88 € par habitant)

EPCIDate de créationEncours dette 2013Encours par habitantAnnuité 2013Annuité par habitant
CC Saint-Germain Seine et Forêts01/01/20140000
CC Maisons-Mesnil01/01/2013874000€29€159000€5€
CC Boucle de la Seine27/12/200411865000€69€1170000€7€
CA Argenteuil-Bezons22/12/200585082000€639€11735000€88€

Triste constat, les EPCI à fiscalité propre ont une forte propension à s’endetter peu à peu avec le temps. Le cas de Bezons appelle une vigilance toute particulière de la part de nos élus puisque cette commune du Val d’Oise pourrait rejoindre notre intercommunalité élargie en 2016. Actuellement les habitants de Bezons supportent à la fois une dette communale de 803 euros par habitant et une dette intercommunale de 639 euros par habitant dont nous risquons fort d’hériter. Un total de 1442 euros qui reste cependant inférieur aux 1625 euros de dette communale supportée par chaque habitant de Louveciennes. Sans parler de sa voisine Argenteuil, surendettée avec un encours colossal de 268 millions d’euros et une annuité de plus de 20 millions. Chaque habitant a sur sa tête une dette de 2557 euros (plus les 639 euros de dette intercommunale). Mais pour  ce cas d’Argenteuil il reviendra à la Métropole du Grand Paris et à l’EPCI de La Défense de mettre fin à cette gabegie et sans doute de combler une partie des déficits.

Ces données 2013 ainsi que l’historique sont disponibles en libre accès depuis cette page.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>