Impôts locaux 2015 : hausse des taux dans 5 des 10 communes

Lors des dernières séances des conseils municipaux les communes de notre communauté d’agglomération ont été déterminés les taux des taxes locales. Parmi les 10 communes, 5 ont décidé de ne rien changer, reconduisant les taux de 2014 et en général ceux de 2013. Ce sont Saint-Germain-en-Laye, Marly-le-Roi, Chambourcy, Louveciennes et Le Port-Marly.

Dans les 5 autres communes, les taux sont relevés : L’Etang-la-Ville, Fourqueux, Mareil-Marly, Le Pecq et Aigremont. Lire la suite

Budget 2015 : 76% redonné aux communes

« Notre communauté et notre travail ne sont pas lisibles pour nos concitoyens. A ce stade et sur notre façon de faire, nous contribuons à une nouvelle strate administrative totalement illisible pour nos administrés ». C’est ainsi que Pascal Lévêque, conseiller communautaire d’opposition, élu de Saint-Germain-en-Laye, a conclu son intervention du 8 avril, avant le vote du budget 2015 de la Communauté d’agglomération Saint-Germain Seine et Forêts. Il s’est donc prononcé défavorablement sur ce budget, tout comme Jacques Chesnais, conseiller de Marly-le-Roi, regrettant que « par une absence de choix d’actions, nous redonnons 76% de nos recettes aux communes, rayant ainsi d’un trait de plume le fondement et la base de projets dits intercommunaux ».

Pour Emmanuel Lamy, vice-président en charge des finances, compte tenu du contexte, « sans redistribution nous ne pourrions tout simplement pas bâtir le budget de nos communes, c’est donc une obligation de fait ». Du coup seule la compétence transports est effectivement transférée et bénéficiera de la totalité du budget d’investissements 2015. Nous avons présenté les projets d’actions dans cet article. Mais, comme le fait remarquer Jacques Chesnais, on va se retrouver en 2016 aux côtés d’une communauté de la Boucle de la Seine qui elle travaille depuis neuf ans et continue en 2015 à accroître son avance sur des projets de mutualisation de moyens.

Pierre Morange nous répond

Nous nous étions interrogés précédemment, sans aucune animosité d’ailleurs comme on peut facilement le vérifier, sur le maintien du principe de la non rémunération des élus communautaires (lire L’interco pour les Nuls). La réponse ne figure pas dans les documents budgétaires mais elle a été fournie en séance publique par Pierre Morange, vice-président de l’intercommunalité et député-maire de Chambourcy. « Notre collègue [Pascal Lévêque*] évoquait un Blog citoyen dans lequel il y a une sorte d’allusion sur une affectation budgétaire dont la détermination serait incertaine. Il y aurait une suspicion, tout au moins un sous-entendu, selon laquelle une somme de quelques dizaines de milliers d’euros pourrait être éventuellement affectée à la rémunération donc à des indemnités aux élus. Je crois que le mieux c’est de balayer le sujet en réaffirmant la vertu qui nous anime à savoir que ni le président ni les vice-présidents ne touchent de rémunération et d’indemnité sur notre communauté d’agglomération et ce sujet doit être brandi avec fierté comme l’étendard, le témoignage de notre transparence. »

Voilà qui est dit et désormais transcrit ! Pour ce qui est des encouragements de la part de l’exécutif communautaire à notre démarche citoyenne, ce sera pour plus tard… ou jamais. Un gage de notre indépendance.

___________
* Pascal Lévêque a repris dans son intervention notre image de l’alambic pour décrire la tuyauterie budgétaire.

Budget primitif 2015 de la communauté d’agglomération

cc_081415b

Des actions « transports » concrètes dès 2015

etude_transport_020415_01

Comme nous l’avons déjà indiqué, l’action concrète de la communauté d’agglomération de Saint-Germain Seine et Forêts pour 2015 va se concentrer -certains diront se limiter- à la compétence « transports ». Cela tombe bien car l’étude menée par le cabinet TTK dès 2014 confirme ce que tout le monde savait déjà : les transports publics, en particulier les réseaux de bus, sont gravement déficients dans notre région, ce qui conduit à l’omniprésence de la voiture.

Les contrats liant les communes aux entreprises de transport public ont déjà été transférés à l’intercommunalité. Et celle-ci va mobiliser les 500000 euros de son budget d’investissement 2015 à des actions « transports ». Quelles sont-elles ? Lire la suite

Le nouvel exécutif départemental

cd_exe_090415

21 cantons, 42 élus, tous de la droite et du centre, et donc Pierre Bédier réélu sans surprise le 2 avril président de l’assemblée départementale par 38 voix sur 42 (on a dénombré 4 votes blancs dont celui de Pierre Bédier). L’exécutif départemental comprend en plus du président douze vice-présidents et 4 conseillers délégués. 17 personnes en tout, 9 hommes et 8 femmes. A noter que le canton de Saint-Germain-en-Laye, qui comprend 7 des 10 communes de la communauté d’agglomération Saint-Germain Seine et Forêts, n’est plus représenté dans cet exécutif. Maurice Solignac, conseiller sortant de Saint-Germain-en-Laye Nord, était précédemment vice-président. Il avait succédé sur ce canton à Jean Giamello qui reste dans les mémoires de beaucoup de saint-germanois comme le plus parfait possible complément de Michel Péricard au poste de 1er maire-adjoint.

Mise à jour du 19/04/2015. La désignation des présidences des 5 commissions permanentes n’a pas non plus été favorable aux élus de Saint-Germain-en-Laye. Ce canton n’a donc aucun représentant parmi les 22 fonctions exécutives, tout comme le canton de Montigny-le-Bretonneux. Elisabeth Guyard est membre de la commission Travaux, infrastructures et grands projets innovants. Philippe Pivert est membre de la commission Enseignement, culture, jeunesse et sports.

Lire la suite