Pourquoi pas un débat public sur l’élargissement de l’intercommunalité ?

Du côté des 2 Rives de Seine – qui est déjà une communauté d’agglomération et qui devrait fusionner avec plusieurs de ses voisines dont Poissy-Achères-Conflans – cela aura lieu le 5 novembre. Il est vrai que la région a la chance d’avoir son journal local (Journal des deux rives) ce qui aide à mobiliser les bonnes volontés et à informer les personnes intéressées. Mais pourquoi pas la même réunion citoyenne à Saint-Germain-en-Laye, à Marly-le-Roi ou ailleurs, à l’initiative du président de Saint-Germain Seine et Forêts ou d’un maire de l’intercommunalité, avec l’appui des journaux communaux ? Il n’est pas trop tard !

invit_villennes_051114

 

Réforme territoriale : brisons un tabou !

Initiée avec la proposition de simplification des conseils départementaux et régionaux par Nicolas Sarkozy, la volonté d’une vaste réforme territoriale semble maintenant une évidence de part et d’autre de l’échiquier politique national.

Depuis le 1er janvier de cette année, Chambourcy participe à l’intercommunalité dénommée « Seine et Forêt », intercommunalité qui sera transformée en communauté d’agglomération au 1er janvier prochain puis fusionnera en 2016 avec celles des boucles de Seine et de Maisons-Lafitte/Le Mesnil  pour aboutir à un bassin de population de près de trois cents mille habitants

Même si l’on peut regretter une précipitation dans la mise en place de cette réforme qui crée les conditions de « replis sur soi défensifs », il reste évident que ces transformations soulèvent d’ores et déjà de nombreuses questions.

Quelle sera la place des six mille camboriciens et de leurs représentants ultra-minoritaires au sein d’une intercommunalité cinquante fois plus grosse ?

Quelle sera la place des camboriciens si l’intercommunalité reste le siège de batailles d’égos et de baronnies qui défendent chacun leur pré carré ?

Ne serait-il pas temps de ne plus se voiler la face et de reconnaître que la création de nouvelles entités administratives et politiques sans en supprimer les plus petites serait un non sens tant historique qu’économique ?

Ne serait-il pas temps d’avoir le courage d’abandonner le repli sur soi au profit de tous ?

Ne serait-il pas temps que Chambourcy (mais aussi d’autres petites communes), au nom des intérêts de ses habitants, devienne le moteur de cette réforme territoriale à l’échelle de notre intercommunalité en brisant un tabou politique : celui de la fusion des communes ?

N’hésitons plus et osons nous poser toutes ces questions.

 

F. Linée

      Frédéric Linée,

     Président du groupe Vigilance pour Chambourcy

      http://vigilance-chambourcy.fr

Mieux communiquer autour des Conseils municipaux

odl_01
Quel est l’état de notre démocratie locale quelques mois après les élections municipales et communautaires de mars 2014 ? Premier volet de notre Observatoire de la Démocratie Locale : l’information autour des Conseils municipaux. En voici le premier constat qui sera complété dans les semaines à venir par les retours que nous essayons de glaner sur le terrain. Nous avons commencé ce travail en balayant à plusieurs reprises les sites officiels des 10 communes de l’intercommunalité. Les Conseils municipaux sont-ils annoncés bien à l’avance, avant les 5 jours minimums légaux ? Peut-on, élu ou non élu, disposer de l’ordre du jour avant la réunion ? A-t-on accès aux compte-rendus et aux archives de ceux-ci ? Vous connaissez les Villages fleuris ****, alors voici notre premier palmarès des Villes Citoyennes **** dans notre région de Saint-Germain-en-Laye. Lire la suite

Schéma régional : Louveciennes, première commune à rendre un avis négatif

Le conseil municipal de Louveciennes a été le premier à se prononcer sur la nouvelle carte des intercommunalités qui regroupe Saint-Germain Seine et Forêts avec Boucle de la Seine, Maisons-Mesnil et Bezons (communauté d’agglomération de 340000 habitants à créer d’ici au 1er janvier 2016). Il s’est prononcé le 16 octobre et a rendu un avis négatif. Voici l’extrait du compte-rendu sommaire du conseil :

louv_161024_01

Le texte complet du compte-rendu est disponible ici.

A notre connaissance, Louveciennes ouvre le feu ! C’est le premier conseil municipal à se saisir du sujet et à rendre son avis. On peut s’attendre à ce que les prochaines assemblées communales lui emboîte rapidement le pas au cours de la deuxième quinzaine de novembre. Il est malheureusement très difficile de connaître à l’avance les ordres du jour et parfois même les dates des conseils. C’est un sujet qui nous préoccupe beaucoup et qui sera traité ici prochainement. En attendant nous vous proposons l’esquisse d’un agenda de notre démocratie locale qui ne demande qu’à être complété !

Quel découpage pour les élections départementales ?

cantcartes_181014_01

Des élections locales auront lieu les 22 et 29 mars 2015 (dates annoncées par le Premier ministre Manuel Valls, à confirmer encore par les deux assemblées). Ce seront les élections cantonales rebaptisées « départementales ». Elles vont se tenir en pleine réforme territoriale. Celle-ci concerne surtout les régions et les intercommunalités mais également les départements avec la réduction du nombre de cantons (qui passe de 39 à 21 pour les Yvelines) tandis que le nombre de conseillers départementaux pour chaque canton passe de un à deux (un homme et une femme). C’est peut-être une bonne réforme qui permettra une meilleure reconnaissance du travail des conseillers départementaux et de l’action publique départementale. Les électeurs, nous-mêmes donc, identifient mal ces élus ainsi que le rôle de l’assemblée départementale. Il est temps de s’y intéresser. Et pour commencer nous avons dressé une cartographie des cantons qui concernent notre région de Saint-Germain-en-Laye en 3 étapes :

  1. La carte actuelle qui correspond aux circonscriptions des élus dont le mandat arrive à son terme en 2015.
  2. La nouvelle carte officielle pour 2015.
  3. Enfin la carte proposée par le Conseil général.

Lire la suite

Accord des élus sur la méga-agglo ? Jean-Yves Perrot nous répond

interco_141014_04

Le préfet de région Ile-de-France nous propose donc, à l’horizon 2016, une communauté d’agglomération à 340000 habitants regroupant les intercommunalités Saint-Germain Seine et Forêts (10 communes), Maisons-Mesnil (2 communes), Boucle de la Seine (7 communes) ainsi que Bezons, soit 20 communes au total. Notre Blog citoyen se pose depuis plusieurs semaines la question suivante : ce projet préfectoral sera-t-il contesté par nos élus de Saint-Germain Seine et Forêts comme ils en ont la possibilité, afin de le faire évoluer ? Lire la suite

Trouvons les moyens d’associer nos concitoyens ! 1ère étape : la vidéo

C’était le 25 septembre dernier lors du conseil municipal de Saint-Germain-en-Laye. Intervenant au cours de la délibération sur la transformation de Saint-Germain Seine et Forêts en communauté d’agglomération au 1er janvier 2015, Pascal Lévêque, conseiller municipal d’opposition de Saint-Germain-en-Laye, a conclu par ces mots qui font écho à tous nos propos dans ce Blog citoyen.

cm_sg_250914

« L’intercommunalité ne doit pas se résumer aux seuls conseillers municipaux ici présents et aux conseillers communautaires qui tenteraient de comprendre le futur qui est à écrire. Trouvons les moyens d’associer nos concitoyens. Soyons pédagogiques. Faisons-les participer à la définition des projets de territoires. Sans ce véritable effort de communication, je crains que nous ne fabriquions qu’un « machin » non accessible et surtout non compréhensible à l’ensemble des citoyens. » Lire la suite